Conférences

Enregistrements trouvés: 1 (Afficher toutes les activités)
Soutenance de thèse
Modélisation du comportement mécanique du bois au cours du séchage
MOUTEE, Mohssine
Faculté de foresterie et de géomatique
Une nouvelle approche de modélisation et un nouveau modèle rhéologique pour la modélisation du comportement hygro-thermo-mécanique du bois lors du processus de séchage sont proposés. Cette approche est basée sur la résolution des équations d'équilibre d'une poutre cantilever d'Euler-Bernoulli, sans faire aucune hypothèse sur le profil des contraintes dans l'épaisseur de la poutre. Un code numérique a été développé afin de prédire l'évolution des contraintes et des déformations d'une pièce de bois en flexion porte-à-faux à humidité constante ou variable. Ce code fut validé à partir d'un modèle rhéologique classique (modèle de Burger), où une solution analytique existe à humidité constante. Un nouveau modèle rhéologique global fut alors développé où sont pris en considération le retrait libre, la relation contrainte déformation instantanée (élastique), le fluage induit par le temps (fluage viscoélastique) et le fluage induit par la variation d'humidité (fluage mécanosorptif). La loi constitutive du modèle rhéologique est basée sur un comportement élasto-viscoplastique qui prend en considération l'apparition des gradients d'humidité dans le bois, l'effet du niveau de chargement ou de contrainte en introduisant un seuil de déformation plastique (non recouvrable), et aussi l'effet combiné de la charge et de la variation d'humidité en incluant le comportement mécanosorptif du bois au cours du séchage. Afin d'identifier les paramètres du modèle rhéologique, un dispositif expérimental de flexion en porte-à-faux a été mis en place. Des essais de fluage à 60oC à différents niveaux de charge, à différentes teneurs en humidité constantes, et au cours du séchage ont été réalisés sur le bois d'épinette blanche (Picea glauca (moench.) Voss.) en direction radiale. Les propriétés élastique, viscoélastique, viscoplastique et mécanosorptive de l'espèce utilisée obtenues expérimentalement ont été reproduites par simulation. La correspondance satisfaisante obtenue entre les résultats de simulation et les résultats expérimentaux confirme la validité de l'approche et du modèle rhéologique proposés pour les conditions expérimentales considérées dans ce travail.
Date: 2006-06-12 à 05:00
Endroit: Auditorium Hydro Québec, salle 1210 - Pavillon Charles-E. -Marchand