Conférences

Enregistrements trouvés: 1 (Afficher toutes les activités)
Séminaire
Modèle d'endommagement anisotrope en chargement non proportionnel appliqué aux matériaux composites à fibres de verre courtes
Hicham Mir
Les modèles d’endommagement ont l’avantage de prédire l’initiation de la dégradation des matériaux et donc l’amorçage des fissures, ce qui les distinguent d’ailleurs des modèles classiques de la mécanique de rupture. Cependant, ces fissures suivent des directions préférentielles pour les modèles anisotropes ou sont orientées de façon aléatoire pour les modèles dits isotropes. Ces derniers ont l’avantage d’être simples et ne font intervenir qu’une variable scalaire ce qui évite d’étudier les chargements proportionnels et non proportionnels séparément. Dans un travail ultérieur, nous avons donné tous les arguments nécessaires qui ont justifié le choix d’une variable d’endommagement tensorielle. Le plus important est le caractère anisotrope induit dans le matériau par la fissuration. Cette anisotropie peut être simplifiée en considérant une orthotropie équivalente dont les directions forment le repère principal de l’endommagement. Celle-ci n’est nullement imposée par le matériau sain de référence mais uniquement liée à l’état de dégradation associée à l’histoire de chargement imposé. Il est alors plus rationnel de suivre l’évolution de cette orthotropie en fonction de l’histoire de chargement quelque soit sa nature, proportionnel ou non proportionnel. Nous commençons la présentation par un bref rappel du modèle d’endommagement anisotrope de base (développé précédemment dans le cas de chargement proportionnel) qui tient compte des effets unilatéral et résiduel. En suite, nous présentons l’étude d’extension de ce modèle au cas de chargement non proportionnel ainsi que la méthode développée pour actualiser l’orthotropie du matériau endommagé.
Date: 2002-08-29 à 01:30
Endroit: Salle 2546, pavillon Adrien-Pouliot Troisième séminaire de doctorat